Colloques

Notre association Les Territoires du Cœur, présidée par le docteur A. AMEUR, cardiologue à Paris, organise au Sénat une réunion le 24 novembre 2012 sur le thème : 

La diversité française, dans le domaine de l’innovation scientifique : un atout pour la méditerranée. 

“ Porter une double culture, est-ce un handicap ou un atout ? 

Lorsqu’on est né en France, qu’on a grandi sur les bancs de l’école laïque et républicaine - facteur déterminant de la mobilité sociale - et qu’on a construit sa vie dans ce pays ; bref, lorsqu’on est enfant de la République Française mais qu’on est constamment renvoyé à ses origines « exogènes », maghrébines ou africaines, qu’on est réduit à cet essentialisme qui enferme l’individu et l’empêche d’exister tel qu’il est et non point tel qu’on voudrait qu’il soit, alors la double culture peut être vécue comme un handicap. 

Pourtant, avoir ses origines enracinées dans les deux rives de la Méditerranée (France et Maghreb), est un atout majeur, aussi bien pour la France que pour les pays d’origines,en l’occurrence l’Algérie, le Maroc ou la Tunisie. Leur histoire est trop mêlée, leur joie et leur malheur souvent partagés, leurs cultures trop imbriquées pour se couper les unes des autres. Le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie largement commémoré et revisité en France, en ce moment, sans ressentiment ni passion, prouve s’il en est besoin les liens indissociables entre ces peuples et ces cultures issues de la Méditerranée, mer des grandes civilisations qui ont marqué le monde et terreau de l’humanisme universel auquel tant de peuples voudraient s’identifier. 

Cette rencontre traduit notre aspiration à cet humanisme et transpire notre quête des valeurs universelles par la reconquête de la connaissance et de l’échange. C’est un pari sur la valorisation indispensable de cette richesse en jachère, par les citoyens dépositaires d’une double culture, qui doivent devenir le pont entre les peuples des deux rives de la Méditerranée. En développant des projets scientifiques, technologiques, culturels, économiques, politiques…qui répondent aux aspirations des peuples et qui sont à la hauteur des enjeux du futur. 

A l’heure de cette crise économique grave et de ce bouleversement géopolitique que le « printemps arabe » a provoqué, le moment est venu pour que, des deux côtés de la Méditerranée, l’avenir soit envisagé dans la complémentarité économique, scientifique et culturelle, afin que le développement durable soit durablement partagé… par tous.

 


Webmaster - Webmaster - 75001 - Paris - 145121212 - ameurabderrahmane@gmail.com