Article sur Voxmed.fr

Dr Abderrahmane AMEUR

Le cardiologue qui lance la télémédecine entre le nord et le sud de la Méditerranée
FRANCE - TOUS PAYS EUROMED | 25 novembre 2013 | src.VOXMED.FR

Paris - Casablanca - Cardiologue parisien, cumulant plus de trente ans d’expérience professionnelle, Vice Président des Urgences Cardiologiques de Paris (UCP), le Dr Abderrahmane AMEUR avec son association « Les Territoires du Cœur » est le promoteur d’un projet euro-méditerranéen novateur de télédiagnostic et d’assistance cardiologique et d’AVC à distance et en direct, et dont la mise en application concrète débute prochainement. Le 29 novembre à Casablanca, une démonstration de liaison avec Paris serait effectuée en direct, à l’occasion d’un colloque dédié à cette thématique.

Photo ci-dessus - Le Dr Abderrahmane AMEUR. © A. Mignot

L’association « Les Territoires du Cœur » s’assigne une double mission d’assistance et de formation cardiologique : prévenir autant que possible l’infarctus du myocarde et d’une manière plus générale les urgences cardiologiques, ainsi que les AVC, et les traiter au plus vite à distance, en augmentant ainsi considérablement les chances de survie du patient.

Comment rendre accessible au plus grand nombre l’expertise des uns dans un protocole d’intervention d’urgence cardiologique et sauver des vies à distance ? La réponse, à notre époque de communication instantanée, est naturellement venue de l’utilisation de l’Internet…

« Aujourd’hui, explique le Dr Ameur, une liaison internet ADSL, ou aux performances équivalentes, couplée à une webcaméra, permet facilement à des praticiens d’échanger des informations instantanément, quelle que soit la distance, entre Paris et Alger ou Lyon et Beyrouth !

Ainsi l’idée que nous avons développée, avec notre association « Les Territoires du Cœur » dédiée à la recherche cardiologique et promoteur du Centre pour la Douleur Thoracique, nouvellement crée à la clinique Turin à Paris VIIIe, est d’assurer une permanence où des cardiologues séniors dispensent une assistance, une formation et une expertise en temps réel.

Les praticiens d’Alger, Damas, Tripoli, Beyrouth ou Nouakchott etc.… médecins cardiologues ou généralistes, peuvent donc, dans l’urgence, se connecter au site de la permanence, exposer les symptômes, éventuellement en présence du patient, transmettre les images, discuter de l’évaluation de la situation avec le cardiologue expert qui répond instantanément… « Comme s’il était lui-même présent, malgré les milliers de km de distance », souligne le Dr Ameur.

Intervention, formation, recherche appliquée

Sur place, le professionnel de santé disposera d’une « valise intelligente » d’intervention, contenant non seulement l’ordinateur ainsi que le nécessaire pour établir un diagnostic clinique, électrique (ECG) et biologique avec, notamment, le matériel pour l’obtention des résultats d’analyses biologiques en dix minutes et un logiciel de connexion pour transmettre les données au cardiologue expert.

Outre la fonction d’expertise et de formation développées par l’association à travers le Centre pour la Douleur Thoracique, celle-ci s’investit dans « le domaine de la recherche appliquée, explique le Dr Ameur. Le principe de notre action consiste à enrichir les travaux de recherche biologique par les observations de terrain, grâce au suivi médical des patients pris en charge. Le croisement de ce double flux d’informations favorisera l’accomplissement de grands progrès en pré-diagnostic. »

« De plus, notre projet repose sur une idée novatrice, elle-même issue de l’observation clinique : grâce à l’IRM cardiaque, nous avons constaté que de minuscules nécroses peuvent être annonciatrices d’accidents cardiaques ultérieurs, explique le Dr Ameur. De ce fait, nous pensons pouvoir diminuer la mortalité d’origine cardiologique en identifiant plus systématiquement, en amont, les états préinfarctoides. »

Selon le Dr Ameur quelque 300 établissements du Maghreb sont susceptibles, dans un premier temps, d’être intéressés à s’équiper d’une « valise intelligente ». Le cout, relativement modeste – 4 000 euros la valise, 1 000 euros d’abonnement annuel – devrait néanmoins permettre d’offrir la prestation à des établissements africains aux ressources trop modestes.

Soutien des institutions et partenariats prestigieux

L’association « les Territoires du Cœur » a reçu le soutien de la « filière santé » – l’une des 34 filières industrielles d’avenir présentées par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, en janvier 2013. David Sourdive, fédérateur de la filière, souligne que ce projet s’inscrit pleinement dans l’offre de e-santé que le gouvernement veut promouvoir à l’exportation, avec la volonté d’interconnecter les réseaux tournés vers l’étranger, et avec l’objectif de proposer des solutions intégrées.

Enfin, « Les Territoires du Cœur » envisage de conclure prochainement un accord de partenariat de recherche avec l’Inserm, dans le but d’identifier de nouveaux biomarqueurs pouvant révéler les états préinfarctoïdes.

Alfred Mignot

Pour tout contact :
Dr Abderrahmane AMEUR (ameurabderrahmane@gmail.com)


Webmaster - Webmaster - 75001 - Paris - 145121212 - ameurabderrahmane@gmail.com